Rechercher
  • Mouvement UP

Une idée citoyenne qui ressort de la consultation : renforcer le système de santé

A ce jour, 746 propositions de la consultation citoyenne “Comment inventer tous ensemble le monde d’après ?” évoquent les hôpitaux, les personnels soignants et l’industrie médicale.


Allouer plus de moyens aux hôpitaux et aux Ehpad.

Les citoyens réclament tout d’abord que plus de moyens soient alloués au système de santé, et évoquent plus spécifiquement un effort d’investissement en personnels et en matériel pour les hôpitaux et les Ehpad. Ils soulignent l’impératif de faire passer la qualité des soins avant les logiques de rentabilité, et souhaitent que la santé - au même titre que l’éducation - soit considérée comme un secteur d’investissement prioritaire. Ils appellent également de leurs voeux une coopération des systèmes de santé au niveau européen.

JC : Il faut constitutionnellement exclure définitivement la notion de rentabilité en matière de santé et éducation.

Revaloriser les métiers du soin.

Yan : Il faut revaloriser, tant financièrement que symboliquement, les professions les plus utiles socialement (soignants, enseignants, etc.)

Les participants à la consultation demandent une meilleure reconnaissance et une revalorisation des métiers du soin. Cela passe par une augmentation des rémunérations des personnels soignants : des métiers dont le caractère “essentiel”, mais aussi la pénibilité, sont perçus avec encore plus d’acuité dans cette période de crise sanitaire. Mieux écouter et valoriser ces professions permettrait également de les rendre plus attractives dans la perspective du système de santé de demain.

Garantir l’autonomie de la France en matière de santé.

Pour protéger notre système de santé, les propositions recueillies évoquent avant tout une relocalisation sur le territoire national des activités jugées essentielles comme la production de matériel médical, de médicaments, de molécules, ainsi que les laboratoires de recherche. Les citoyens souhaitent limiter les importations dans ce domaine, pour réduire la dépendance de la France, et de l’Europe, en cas de nouvelles crises sanitaires. Ils voient également dans le rapatriement de ces activités une opportunité de créations d’emplois.

Shehani : Il faut s’assurer que notre pays est autosuffisant: agriculture locale, hôpitaux, masques, investissement R&D virus, énergie verte, recyclage.

Retrouvez toutes les informations sur la consultation ici

Participez à la consultation ici

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
#MondeAprès

© 2020, Inventons le monde d'après